2013-10-29

Fukushima mon amour...

Fukushima!... Merveilleuse ville portuaire du Japon, renommée pour ses temples, sa vie artistique, ses poissons à trois têtes...

Sérieusement, il fallait s'y attendre. Depuis le tsunami de 2001 et, surtout, depuis l'accident nucléaire qui s'en est suivi, il fallait s'attendre à ce que des élucubrations ainsi que des mensonges sortent faire peur à tout le monde.

Voici un article qui circule sur Facebook qui annonce rien de moins que la fin du monde!


======================= TITRE ======================
Le début de la fin de l’humanité commence à Fukushima !
----------------------------------------------------
source de l'article: http://bit.ly/1auvNP1
----------------------------------------------------

Une énorme quantité d’eau hautement radioactive s’échappe dans l’océan Pacifique sur les ruines de la centrale nucléaire de Fukushima au Japon détruite. Ce qui s’est passé sur toute la journée, tous les jours pendant plus de deux ans. Les énormes quantités de tritium, le césium et le strontium qui sont libérés sont menées par des courants vent, la pluie et l’océan partout dans l’hémisphère nord. Et bien sûr la côte ouest des Etats-Unis est particulièrement touchée. Lorsque vous buvez de l’eau ou manger des fruits de mer qui a été contaminé par ces particules radioactives, ils peuvent rester pour un temps très long. Au cours des années à venir, cette catastrophe en cours pourrait potentiellement affecter la santé des millions et des millions de personnes vivant dans l’hémisphère nord, et le plus triste est que beaucoup de ces gens ne le saura jamais, même la vraie cause de leurs problèmes de santé.

Les substances qui ont été libérés par les effondrements des réacteurs de la centrale à la suite de l’énorme tsunami de Mars 2011, n’ont pas été absorbés par le sol et ont fait leur chemin dans l’eau souterraine.

Eau souterraine s’écoule généralement vers la mer, qui signifie que ces deux substances pourraient normalement faire leur chemin dans l’océan, qui pourrait affecter la vie marine et en fin de compte un impact humains qui mangent créatures marines.

Le césium a une demi-vie encore plus longue que le strontium fait. Il a une demi-vie d’environ 30 ans, et selon les échantillons qui ont été prises il ya un mois les niveaux de césium de Fukushima ont été considérablement dopage …

Les échantillons prélevés ont montré des niveaux de possiblement cancérigène césium 134 étaient plus de 90 fois supérieurs à ce qu’ils étaient, à 9000 becquerels par litre, Tokyo Electric Power (Tepco) a révélé.

Quand césium pénètre dans votre corps, il peut faire une énorme quantité de dégâts. Ce qui suit est un extrait d’un article du NewScientist qui décrit ce qui arrive quand le césium et de l’iode dans le corps humain …

En outre, le corps humain absorbe l’iode et le césium facilement. «Essentiellement, tout l’iode ou le césium inhalé ou avalé croix dans le sang», explique Keith Baverstock, ancien chef de la radioprotection pour le bureau européen de l’Organisation mondiale de la Santé, qui a étudié les effets sur la santé de Tchernobyl.

L’iode est rapidement absorbé par la thyroïde, et laisse seulement comme il se désintègre par radioactivité, avec une demi-vie de huit jours. Le césium est absorbé par les muscles, où sa demi-vie de 30 ans signifie qu’il reste jusqu’à ce qu’il soit éliminé par l’organisme. Il faut compter entre 10 et 100 jours pour excréter la moitié de ce qui a été consommé.

La crise de Fukushima pourrait être encore pire à tout moment par un tremblement de terre majeur.

Il s’agit d’un cauchemar qui n’a pas de fin. Chaque jour, des quantités massives d’eau fortement radioactive de Fukushima est systématiquement empoisonnent l’ensemble de l’océan Pacifique. Le dommage qui est fait est absolument incalculable.


S’il vous plaît partager cet article avec autant de personnes que vous le pouvez. Les grands médias ne semblent pas vouloir en parler, mais c’est une question qui est extrêmement important pour chaque homme, femme et enfant vivant dans l’hémisphère nord de notre planète.
------------------------ FIN -----------------------

Terrifiant, n’est-ce pas?

Sauf que le tout est truffé de demi-vérités, d’ignorances et de mensonges.

S’il est vrai que l’iode a une demi-vie de 8 jours, il est inexact de dire que le césium a une demi-vie de 30 ans. Le césium-137 a une demi-vie de 30 ans, mais le césium-134 a une demi-vie de ... 2 ans! (Notons aussi que le césium-135 a une demi-vie de 2,5 millions d’années...) L’article datant de 2011, la moitié du césium-134 n’est donc plus actif au moment ou j’écris ces lignes.

Oui mais le césium-137 lui... hmmm?

Premièrement il faut savoir à quoi sert le césium-137. Wikipedia nous apprend que :
L'isotope 137Cs est utilisé comme indicateur de retombées d'essais nucléaires, d'accidents de l'industrie nucléaire, dont de fuite des centrales nucléaires (...)
Donc, si je comprends bien, c’est comme le colorant que l’on verse dans une rivière pour voir ou l’eau s’en va. On met un peu de césium et si l’on retrouve ce césium à l’extérieur de la centrale, on sait que l’on a un problème de fuites.

Deuxièmement, aussi toxique que soit le césium, il ne s’accumule pas. Il est évacué naturellement et ne s’accumule donc pas dans les poissons à l’infini.

Troisièmement, cet article fait une faute impardonnable : Il publie une photo qui est au pire mensongère, au mieux trompeuse. À voir le Pacifique couvert de rouge, d’orange et de jaune et à lire la première ligne qui suit (si, si, retournez voir plus haut!) vous allez A-U-T-O-M-A-T-I-Q-U-E-M-E-N-T associer l’image avec :
"Une énorme quantité d’eau hautement radioactive s’échappe dans l’océan Pacifique (...)"
Bien entendu sur le site ou sur Facebook, vous ne verrez pas cette photo dans toute sa gloire. Vous verrez plutôt une photo d'assez basse résolution qui parait bien officielle, avec son logo de la NOAA. C'est ce logo qui m'a accroché et je suis allé chercher la photo d'origine que je vous copie ci-dessous.

Vous remarquerez qu'on a pris soin d'enlever la légende explicative qui nous apprends que les couleurs représentent l'amplitude (la hauteur) des vagues lors du tsunami.

On voit donc que si le tsunami a ravagé la région de Fukushima avec des vagues de plus de 2,40 m de haut (en noir), sur la rive opposée du Pacifique, à San Diego en Californie, les vagues devaient être environ 5 cm plus hauts (jaune-vert) ...

J'imagine que certaine personnes n'ont plus peur de Godzilla ni du péril jaune et se cherchent de nouveaux monstres à craindre!

Aucun commentaire: